Métro aérien : Moscou la belle continue sa mutation

Culture

Ville moderne, la capitale moscovite est bien loin des clichés qui ont pourtant la vie dure. Cela fait maintenant plus de 25 ans que le communiste s’est effondré et Moscou s’offre véritablement une cure de jouvence. De nombreux travaux dont le métro aérien apporte une bouffée d’oxygène à cette mégalopole. Moscou redessine ses places, ses rues, ses façades et se refait une beauté. Toujours plus vibrante elle fait partie de ces capitales qui ne laissent pas indifférent.

Moscou la belle

Moscou

La capitale russe offre de belles échappées urbaines aux habitants et autres visiteurs. Avec une jeunesse branchée les lieux se métamorphosent c’est ainsi que d’anciennes usines deviennent des restaurants, des bars, des galeries etc… Moscou n’est absolument pas cette ville austère des ex pays communistes. Le long de la rivière Moskova le parc Gorki est un lieu de rendez-vous incontournable de la ville. En 2018 Moscou a accueilli la Coupe du Monde ce qui a donné un coup d’accélérateur à de nombreux travaux en cours. Pour aérer la ville, des voies piétonnes ont été créées mais pas seulement. La Mairie s’est lancée dans un projet honorable désengorger la ville. C’est pourquoi des travaux d’optimisation du réseau ferroviaire, avec des nouvelles lignes aériennes ont vu le jour. Réputé dans le monde entier pour ses stations grandiloquentes, le métro moscovite est un livre d’Histoire ouvert. Aujourd’hui c’est une version plus high tech qui est proposée.

Des trésors dévoilés

Enfin la belle se dévoile et laisse enfin entrevoir ses trésors cachés. Car Moscou vaut véritablement le détour. Pour pouvoir découvrir les différents endroits dispersés dans la ville, rien de tel que le métro. Grâce à ces nouvelles lignes qui relient entre elles les anciennes et les nouvelles stations, le centre-ville et ses alentours sont bien plus accessibles. Le Maire a pour ce projet emblématique de l’essor de la ville fait appel à l’entreprise Transmashholding et à un de ses dirigeants l’homme d’affaires russe Iskander Makhmudov lui-même un admirateur invétéré de la capitale.