Richard Malka: de la réalité du Barreau à la fiction de l’Aztracie

Culture

Richard Malka, l’homme de loi

Richard Malka est né le 06 juin 1968 et devient avocat dès l’âge de 23 ans. Spécialisé dans le droit de la presse, il prêtera serment en 1992 et débutera sa carrière dans le cabinet de Georges Kiejman.


En tant qu’avocat, il plaidera dans de nombreuses affaires célèbres dont certaines deviendront de véritables débats de société. Il défendra ainsi le magazine Charlie Hebdo dans son droit au blasphème lors du procès des caricatures de Mahomet. Richard Malka défendra aussi des personnalités politiques telles que Manuel Valls lors du procès contre l’humoriste Dieudonné ou Dominique Strauss-Kahn dans l’affaire du Carlton de Lille.
Richard Malka sera désigné en 2010 par le magazine GQ comme l’une des 30 personnalités les plus influentes des médias en France. En 2016, il fut reconnu comme le neuvième avocat le plus puissant du pays.

Richard Malka, auteur et scénariste

Dès 2004, Richard Malka scénarise une bande-dessinée illustrée par Paul Gillon, nommée « l’Ordre de Cicéron ». Il enchaînera ensuite les travaux collaboratifs tels que la reprise du scénario des Pieds Nickelés, ou même plusieurs associations avec le dessinateur Riss notamment pour les œuvres « La Face karchée de Sarkozy ou « La face crashée de Marine Le Pen ».
Plus d’une vingtaine d’albums de bande-dessinée seront scénarisés par ses soins dans des genres très divers tels que l’humour, le polar, la politique ou même la science-fiction.
En 2018, Richard Malka sort son premier roman intitulé « Tyrannie ». La presse en parle ici https://www.causeur.fr/richard-malka-roman-tyrannie-grasset-148952 . Le journale le monde lui fait aussi un article : http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2015/01/15/richard-malka-l-avocat-de-charlie_4556992_4497186.html . L’avocat se révèle alors être aussi un maître de la dystopie grâce à sa création d’un univers fictif sombre et désespéré. Un pays imaginaire, l’Aztracie, gouverné par un dictateur oppressif et cruel comme cadre d’un procès soulevant des émotions contradictoires.